week end de crise :sarko et carla

Publié le par chevalier

"Je crois que nous devrions avoir le courage de prendre la place de sarko et de sa femme. Nous devons leur épargner le traumatisme de vivre encore un week end de crise à New York. Je vais donc me sacrifier, je suis donc volontaire pour partir en week end à la place de sarko. Mais vous aussi, j'en suis sûr. Surtout que nous n'aurions pas grand chose à payer!!  Voici donc un petit aperçu du dernier Week end de sarko. bientôt nous serons à sa place, faut bien rêver aussi!!

La crise, quelle crise ? A New York, où ils séjournent depuis samedi matin, Nicolas Sarkozy et son épouse, Carla Bruni, occupent une gigantesque suite au Carlyle Hotel,cliquez , c'est un des hôtel les plus luxueux de New York  link
 à deux pas de Central Park, s’adonnent aux joies du shopping sur Madison Avenue et se sont offert, hier, un nouveau petit footing matinal au milieu des écureuils.

Exhorté. La veille, ils sont allés décorer de la Légion d’honneur l’artiste Louise Bourgeois à son domicile de Chelsea. Protégés de gardes du corps, ils ont été aperçus dans des galeries d’art et des magasins. Le photographe Pascal Rostain, roi des paparazzi et ami de Carla Bruni, a voyagé dans l’avion présidentiel samedi, comme membre de la délégation française.

Et la crise, donc ? A la tribune de l’ONU, où il s’exprime aujourd’hui dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations unies, Nicolas Sarkozy a prévu de livrer, pour la première fois, son analyse de la crise financière. Il sera précédé au micro par le président américain George W. Bush qui fera là ses adieux à la scène internationale. Nicolas Sarkozy, qui avait exhorté l’an dernier ses homologues à «moraliser le capitalisme financier», devrait avancer des propositions sur le contrôle des marchés et le rôle de régulateur des Etats. Dimanche, François Pérol, secrétaire général adjoint de l’Elysée chargé des questions économiques, l’a rejoint à New York.

Et hier matin, le chef de l’Etat a rencontré avec lui Tim Geithner, patron de la Réserve fédérale de New York. Mesuré. S’exprimant à l’ONU comme président en exercice de l’UE, il devrait se montrer mesuré : «Il faut être extrêmement prudent dans le maniement des mots quand on touche à ces sujets», indique un de ses collaborateurs.

Après un premier discours hier à l’ONU sur l’aide à l’Afrique, sarko et carla,  ont reçu le comme ils  l'avaient  déjà fait lors de  son séjour au cap nègre— le leader du groupe U2, Bono

Une rencontre dans l'intimité de l'hôtel Carlyle, mais... très médiatique, au vu de la tonne de journalistes amassés devant le lobby de l'établissement, qui attendaient le charismatique chanteur irlandais.

Interrogé quant à cet entretien, Bono a été assailli de questions... Ou quand le président Sarkozy est superstar aux States !suivi d’un entretien avec le chanteur Bono, Nicolas Sarkozy s’est consacré à la préparation de son discours de jeudi à Toulon sur la politique économique.

J'oubliais, Carla Bruni, a déjeuné avec Laura Bush et d’autres épouses de chefs d’Etat au Metropolitan Museum. Dans la soirée, le couple s’est rendu au fameux restaurant Cipriani où Sarkozy s’est vu décerner l’Humanitarian Award par la fondation Elie Wiesel pour l’humanité.
extrait de libération, de pure people...

 

Publié dans revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David C. 26/09/2008 01:50

Aujourd’hui, jeudi 25 septembre 2008, Nicolas Sarkozy a eu le courage de mettre sur table la question fondamental « remettre à plat tout le système financier et monétaire mondial". "Je suis convaincu que le mal est profond et qu'il faut remettre à plat tout le système financier et monétaire mondial, comme on le fit à Bretton Woods après la Seconde Guerre mondiale » La Bataille pour un vrai Nouveau Breton woods est loin d’être gagné, il est important pour cela d’éduquer la population en particulier nos leaders politiques pour bâtir une vrai économie politique du develloppement physique et non financier au niveau internation.Veuillez lire à ce sujet l’intervention de Jacques Cheminade : Après le discours de Nicolas Sarkozy : encore un effort pour un Nouveau Bretton WoodsDavid C.