Embuscade en Afghanistan: Français sous-équipés

Publié le par chevalier

Si cela est vrai, je trouve ça honteux! nous envoyons vraiment nos soldats au casse-pipe avec des lance pierres. Certains vont penser que j'exagère, mais je crois hélas que je suis certainement au dessous de la vérité! si nous n'avons pas les moyens d'avoir une armée correctement équipée, faissons comme la Suisse. Au moins ,nous ferons des économies d'argent mais surtout de vie humaine. Je sais , nos politiques auront du mal pour les défilés militaires, pas grave, nous allons leur offrir de beaux petits soldats de plomb, ils pourront ainsi continuer à tortiller du cul le 14 juillet!!!!

source(suisse)  le Matin
Embuscade en Afghanistan: les Français sous-équipés selon un rapport de l'Otan Les talibans ont pu mener une embuscade meurtrière contre des soldats français, le 18 août en Afghanistan, grâce à un équipement et une préparation bien supérieurs à ceux de leurs adversaires, révèle un rapport de l'Otan cité samedi par le Globe and Mail.


L'unité de soldats français, tombée dans l'embuscade, n'avait pas suffisamment de balles ni d'équipement de communication, affirme le journal, citant un document "secret" de l'Otan. Elle a été obligée d'abandonner le combat lorsqu'elle s'est retrouvée sans munitions après seulement 90 minutes d'engagement, poursuit le quotidien canadien de référence.

Elle n'avait qu'une seule radio, qui s'est trouvée rapidement hors service, empêchant ainsi les soldats d'appeler leurs camarades au secours, selon le rapport cité.

Au contraire, les insurgés, eux, étaient extrêmement bien préparés, accompagnés de tireurs d'élite, entraînés aux techniques de guérilla et équipés en balles incendiaires, souligne-t-il.

"La précision de l'ennemi était très bonne", note le rapport. Selon différentes informations, non confirmées, ce groupe d'insurgés n'était pas uniquement composé de talibans afghans, mais semblait avoir reçu l'aide d'autres rebelles, et notamment d'extrémistes venus du Pakistan, selon le général canadien Richard Blanchette, un porte-parole de l'Isaf.

"Le fait qu'ils sont en possession de davantage d'armes sophistiquées est peut-être signe d'une connexion avec des gens de l'extérieur", a expliqué le général Blanchette au Globe and Mail.

Le ministère français de la Défense a affirmé dimanche ne pas avoir "pour le moment" trouvé "trace de l'existence" du rapport de l'Otan.

"A ce stade, nous n'avons pas trace de l'existence de ce document à Paris", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère Laurent Teisseire, précisant que la Défense avait "interrogé l'Otan" mais pas encore obtenu de réponse. "Nous ne disposons pas d'élément pour le moment sur l'existence même de ce document", a-t-il insisté.

M. Teisseire a également souligné que la Défense "maintient tous les éléments factuels donnés depuis le début sur les modalités et les caractéristiques de l'embuscade et de l'opération" du 18 août.
source Le Matin

Publié dans revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article