polémique: St Barth et St Martin

Publié le par chevalier

Et cela va durer encore combien de temps toutes ces combines qui ne servent qu'à encourager encore des abus!! Il serat temps de cesser tout ça.!!!

La création de sièges de sénateurs à Saint-Barth et Saint-Martin suscite la polémique

Le député apparenté socialiste de l’Aisne, René Dosière, qui tente depuis 2002 de faire la transparence sur les dépenses de l’Elysée, s’en prend aujourd’hui aux îles antillaises de Saint-Barthélémy et de Saint-Martin. La transformation de ces îles en deux collectivités territoriales autonomes (jusqu’en juillet 2007, elles faisaient partie du département de la Guadeloupe), un statut identique à celui de la Polynésie française, leur permettra, à l’issue du scrutin du dimanche 21 septembre, d’avoir chacune un sénateur.


Or Saint-Barthélémy compte 8 000 habitants et Saint-Martin 35.000, dont un tiers de résidents étrangers. Les sénateurs étant élus par les grands électeurs, maires et adjoints, le collège électoral des deux îles ne sera constitué respectivement que de 20 et 24 votants. Il suffira donc de 11 voix dans la première et de 13 dans la seconde pour envoyer un représentant à la chambre haute.

Ce spécialiste des collectivités locales, auteur de «La commune et ses finances», la bible des maires, rappelle que le changement de statut de juillet 2007 a transformé les maires de ces îles en président de conseils exécutifs et qu’à ce titre leurs indemnités mensuelles sont passées de 2031 euros à 7496 euros dans le cas de Saint-Barth et de 3323 euros à 8033 euros dans celui de Saint-Martin. Chacun est en outre épaulé par deux vice-présidents à plus de 7 000 euros, plus deux membres de l’exécutif et douze conseillers à plus de 5000 euros.

Dimanche prochain, 4 des 12 sénateurs représentant les Français de l’étranger seront également renouvelés. René Dosière précise que le collège électoral de ces 12 élus est de seulement 150 personnes.

 

Publié dans revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article