Guillaume durand: L'objet du scandale

Publié le par chevalier

L'objet du scandale television francaise. Un coup de pistolet sur le plateau de Guillaume Durand !Cela m'amuse plutôt,  Guillaume Durand essaie de lancer son émission. j'espère que cela va le faire grimper dans les audiences.Il n'y a pas eu mort d'homme.

L'objet du scandale , la nouvelle émission de Guillaume Durand, porte bien son nom. Mercredi dernier, lors de l'enregistrement de sa prochaine émission (diffusée le 14 septembre, à 16 h 15 sur France 2), l'animateur a fait souffler un vent de panique parmi le personnel de sécurité de France Télévisions.

 La nouvelle se répand très vite dans les étages : Jérôme Bonaldi, l'un de ses chroniqueurs, a dégainé un pistolet électrique Tazer X26 et a tiré dans le dos d'un homme ! Le téléphone arabe enjolive un peu les choses dans ces cas-là... Le fait est qu'un homme dans le public a reçu une décharge de 50.000 volts à travers le corps.

En une fraction de seconde, le courant électrique le jette à terre et il renverse, dans sa chute, des éléments du décor. Le Point s'est procuré cette séquence-choc qui fera sans doute beaucoup causer dans les chaumières .

Les témoins présents alertent aussitôt la direction de France Télévisions. On constate, en effet, que pour illustrer le thème de son émission consacrée aux armes, Bonaldi a effectué une démonstration du controversé pistolet Tazer qui équipera la police municipale.

"Guillaume Durand ne nous a pas prévenus, indique Bastien Millot, le directeur de la communication de France Télévisions. Or, le règlement intérieur de France Télévisions interdit l'usage d'une arme dans les locaux de l'entreprise. Ce pistolet a été confisqué. Il repose désormais, sous clef, dans l'une de mes armoires."


Le pistolet a été confisqué En fait, l'homme sur qui Bonaldi a tiré est un employé de la société qui commercialise le Tazer. "C'est dingue de voir ce que ces gens sont prêts à endurer pour vendre leur fichu pistolet", commente un membre du public, choqué par le procédé de l'émission.

Informé de l'incident, Patrice Duhamel, le grand manitou des programmes de France Télévisions, a demandé, dès le lendemain, à visionner la séquence. Ni lui ni les services juridiques n'ont émis d'objection à la diffusion de cette séquence.

Difficile pour Duhamel de désavouer Durand dont le titre de l'émission (approuvé par les hautes instances) annonce clairement la couleur : l'objet du scandale. Comment, dans ce cas, éviter le sensationnalisme qui est inscrit dans l'ADN même du programme ?

"Nous nous sommes entourés de toutes les précautions nécessaires, explique Stéphane Simon, le producteur de l'émission. En cas de malaise du volontaire, un cardiologue était présent pour lui porter secours." Ce que n'avait pas prévu la production, en revanche, c'est le sens dans lequel le volontaire de la société Tazer est tombé. Au lieu de s'affaler vers l'avant, l'homme tombe à la renverse et éparpille dans sa chute d'autres armes qui étaient en exposition sur le décor... Petit moment d'émotion.
source Le point

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article